Imprimante 3d

Le premier film d’animation exclusivement imprimé en 3D

Lorsque de nouvelles technologies apparaissent, beaucoup veulent parcourir toutes les possibilités de cet outil. L’arrivée de l’imprimante 3D ne fait pas exception. Sculpture et modélisme y sont passés. Et pourquoi pas un film ? La rédaction de l’imprimeur 06, vous fait découvrir cette avancée technologique inédite.

Imprimante 3D

https://www.flickr.com/photos/kakissel/

Gilles Deschaud, réalisateur français, est spécialisé dans la sculpture et les animations 3D. Il a pour habitude d’associer différentes « formes d’art » en passant par le numérique, la peinture, le street-art ou encore le stop-motion (suite d’animation en volume).

Cette fois-ci, il a utilisé une imprimante 3D pour l’ensemble de la réalisation de son court-métrage, Chase Me. À travers ce projet, il raconte l’histoire d’une jeune femme, joueuse d’ukulélé, qui traverse une forêt obscure poursuivie par un monstre qui jaillit de son ombre. Son inspiration lui est parvenue grâce au film Caroline du studio d’animation Laika Entertainement.

Ce travail ne fut pas un long fleuve tranquille. En effet, étant seul sur la réalisation, Gilles Deschaud a dû penser et contourner la totalité des barrages se présentant à lui. Il lui aura fallu pas moins de 2 ans avant le bouclage final.

Tout d’abord, il lui a fallu réaliser entièrement son film en 3D sur ordinateur. Une fois cette partie terminée, il a dû envoyer l’ensemble des images une par une à l’imprimante. Évidemment, cette étape a été la plus longue puisque le film est tourné avec 15 images par secondes et les impressions de certaines pièces pouvaient prendre jusqu’à 8 heures. Enfin, l’ultime étape a été les ajustements en termes de couleurs, contrastes, finitions des impressions…

Sélectionné pour le prochain festival du film d’animations d’Annecy et au Short Film Corner du festival de Cannes, Chase Me est le seul et unique film d’animation exclusivement produit à l’aide d’impression 3D.

Chase Me en chiffre :

  • 2 ans de travail
  • 15 images par secondes
  • 4 mois de CG animation
  • 2500 impressions 3D
  • 80 litres de résine
  • 12 imprimantes 3D différentes
  • 10 mois d’impression non-stop
  • 6000 heures d’impressions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam